Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

La mémoire du football dans la capitale des Alpes.

Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede pancho » 15 Avr 2012 16:53

Histoire de pas ouvrir un sujet pour chaque photos ou vidéos...pourquoi pas regrouper les archives et les souvenirs par période...
Reportage de 1995 sur l'OGI... http://www.youtube.com/watch?v=Y9hQ7xHm-Ek

Yeah yeah yeah!
Avatar de l’utilisateur
pancho
◊ Non connecté ◊
Olivier Saragaglia
 
Messages: 2662
Inscription: 01 Nov 2003 23:11
Localisation: Dirty Suburbs...
Abonné: Non
Tribune: Ouest

Re: [En vrak] OGI

Nouveau messagede Ptit_Nico » 15 Avr 2012 22:06

pancho a écrit:Histoire de pas ouvrir un sujet pour chaque photos ou vidéos...pourquoi pas regrouper les archives et les souvenirs par période...
Reportage de 1995 sur l'OGI... http://www.youtube.com/watch?v=Y9hQ7xHm-Ek



Par 'nom de club' ? Exemple : OGI : Photos, vidéos, articles ... / FCG : Photos, vidéos, articles ...

Puis que chaque personne post dans le sujet correspondant a sa période ?

C'est une idée pas mal je pense ...
Mentalité Ultra' : Maturité - Solidarité - Fierté

Il est aussi dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu’il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu’il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu’il n’aie pas le temps pour la rébellion. (Aristode - philosophe grec)
Avatar de l’utilisateur
Ptit_Nico
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 987
Inscription: 04 Mar 2004 13:34
Localisation: Jeune Garde RK*94
Abonné: Oui
Tribune: Ouest

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede vieux_squale » 17 Avr 2012 15:49

Deux cinq, ca perd jamais !

Apolitique, mais de droite

"En 1969, j'ai abandonné les femmes et l'alcool. C'était les 20 minutes les plus dures de ma vie" G. BEST
Avatar de l’utilisateur
vieux_squale
◊ Non connecté ◊
Frédéric Guéguen
 
Messages: 1937
Inscription: 14 Oct 2003 19:14
Localisation: au bar devant une girafe

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede vieux_squale » 17 Avr 2012 15:59

Deux cinq, ca perd jamais !

Apolitique, mais de droite

"En 1969, j'ai abandonné les femmes et l'alcool. C'était les 20 minutes les plus dures de ma vie" G. BEST
Avatar de l’utilisateur
vieux_squale
◊ Non connecté ◊
Frédéric Guéguen
 
Messages: 1937
Inscription: 14 Oct 2003 19:14
Localisation: au bar devant une girafe

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede Ptit_Nico » 03 Juin 2012 15:07


C'est le 10/09/1994 que le Red Kaos 94 (RK94) voit le jour. A cette époque le club de Grenoble s'appelle l'OGI (Olympique Grenoble Isère) et évolue alors en National 2 (équivalent aujourd'hui du CFA).

Premier groupe de supporters organisés à Grenoble, le Red Kaos tente, depuis 1994, de fédérer les fidèles du club autour d’un même objectif : supporter Grenoble de la meilleure des manières qui soit, dans une logique rebelle et passionnée. La culture ultra’, adoptée seulement par une poignée de fidèles du vieux stade municipal au début, se propage petit à petit et se transmet très lentement à travers les générations. A force de travail, d’émotions partagées et d’amour pour la tunique bleue et blanche.

Aimer le club, le soutenir de manière indéfectible quelque soit son rang et son rayonnement, constitue les bases de l’engagement dans le groupe. Cependant, le but de notre militantisme est aussi de faire émerger dans notre stade une culture supporter capable de donner à Grenoble le public qu’elle mérite. Un public conscient de sa condition et témoignant fièrement son appartenance à la même cause. En effet, en plus du soutien au club, adhérer aux valeurs que nous essayons de transmettre apparaît comme une priorité pour tout Red Kaos. Ici, nous n’allons pas vous proposer un « mode d’emploi » du parfait supporter (qui n’existe pas, les différences individuelles faisant la richesse collective), mais simplement vous expliquer les bases de ce qui sont pour nous, les valeurs principales du groupe, celles qui nous motivent à encourager le club quoiqu’il en advienne. Ces valeurs que chaque Red Kaos et chaque personne voulant se rapprocher du groupe, se doit d’assimiler, de cultiver et de transmettre aux autres. Ces valeurs auxquelles chaque supporter Grenoblois devrait se solidariser :

Grenoble e basta

C’était d’abord l’OGI pour nous, puis le GF38. Quelques soit les dénominations, les difficultés rencontrées par le club, notre cause à toujours été de supporter Grenoble, dans les bons et les mauvais moments. Malgré les humiliations sportives et les railleries des opportunistes locaux, le Red Kaos a toujours su répondre présent pour supporter Grenoble, sans jamais avoir eut à ranger sa fidélité et se prostituer en allant sucer un club autre que le notre. Bien plus qu’une devise, « Grenoble e basta » exprime bel et bien notre engagement sans faille au club. C’est pourquoi chaque fidèle supporter du GF, quelque soit sa « tendance », ses origines ou son âge, peut trouver sa place au Red Kaos 94. Le groupe, est en effet ouvert à toutes les bonnes volontés et s’attache à vouloir fédérer l’ensemble des inconditionnels bleu et blancs, adhérant à nos principes. Pour témoigner son amour au maillot, le Red Kaos réalise donc des tifos, des déplacements, et fait en sorte de se retrouver en dehors du stade afin que le groupe soit une vraie famille pour chacun d’entre nous. Dans un souci de renforcer notre attachement au club, le groupe est totalement indépendant de la direction et de quelconques mécènes. Nous ne recevons aucune subvention, n’avons aucun avantage sur les abonnements, et souhaitons bénéficier d’aucun traitement de faveur, qui pourrait nous différencier des autres amoureux du club. Tout cela dans le but de conserver un recul nécessaire et notre légitimité lorsqu’il s’agit de contester des dirigeants qui mettraient notre club en danger. Les joueurs et les dirigeants changent, les supporters et notre amour pour le club, eux, restent. C’est pourquoi notre priorité sera toujours les intérêts du club, de ses supporters, et non ceux d’un tiers.

Le stade, un lieu de vie et de revendications.

Pour beaucoup de gens, aller au stade se limite au « spectacle » proposé sur le terrain et aux 90 minutes d’un match. Pour certains, chanter aux côtés du RK s’assimile à venir à la chorale une fois toutes les deux semaines. Mais pour le Red Kaos, la vie au stade ne doit bien entendu pas se limiter à l’affrontement de notre onze avec celui d’une autre ville. Elle ne doit pas non plus se limiter à chanter dans son coin, mais se distinguer avec la mise en avant de principes alternatifs. Le stade est en effet un lieu de vie majeur dans nos villes actuelles, où les contacts entre populations se limitent à des cadres très fermés et de faibles ampleurs. Pour nous, avant d’être un terrain de jeu, le stade se caractérise surtout comme un support d’appropriations populaires fort. Un lieu où les masses peuvent encore se rassembler, échanger et s’organiser afin de cultiver des objectifs communs, des sentiments d’appartenance enracinés. Un lieu où nous pouvons revendiquer notre fierté Grenobloise de manière explicite (tifos, chants, vêtements, banderoles). Un lieu où les critères de reconnaissance vis-à-vis de la foule ne sont ni professionnels, ni financiers, mais basés sur l’amitié et la solidarité. Bref, un lieu de vie important et alternatif, que nous devons entretenir et sauvegarder (parfois dans la lutte et la contestation).

C’est pourquoi, il nous parait important de mettre en avant la tribune comme un lieu de rencontres, où les gens peuvent cultiver des amitiés, apprendre à se connaître et partager des émotions communes. Ainsi nous devons souligner le fait que chacun d’entre nous, se doit d’aller parler à son voisin, de communiquer avec les autres Grenoblois qui partagent la même passion que nous, qui vibrent pour les mêmes raisons que nous. Comme cela, nous arriverons à donner aux grands rassemblements populaires de la consistance, imprimer à la foule une conscience collective.

Etre un groupe d’avantage qu’un regroupement, faire de notre tribune une grande famille ou les gens se connaissent et s’apprécient, sont les moyens essentiels en vue d’enraciner la culture ultra’ dans nos tribunes pour longtemps.

Contre le football moderne.

Dans cette logique de revendications, de football envisagé comme « rassembleur social », le groupe s’attache à affirmer sa volonté de défendre ces aspects. Les évolutions du football actuel, ne laissent cependant que peu de place à nos valeurs. Augmentation du prix des places, matchs décalés, répression policière qui sanctionne la moindre expression passionnée (fumigènes, mouvement de foule, etc), incompréhension de la classe politique, stigmatisation médiatique, omniprésence de l’argent comme valeur centrale du foot actuel, transformation de l’identité des clubs pour une meilleure commercialisation du « produit foot » (naming des stades, clubs qui changent de noms, de logo, de couleurs), etc. Tous ces éléments vont à l’encontre d’un football que l’on souhaite passionné, engagé, festif et populaire. Face à ces évolutions, le groupe s’organise afin de pouvoir les contester, et conserver l’aspect populaire du football. Ce qui bien sur n’est pas toujours en accord avec la volonté de certains dirigeants, soucieux d’éliminer ces mécontentements populaires. Mais notre façon d’envisager le football est bien à contre-courant des évolutions dominantes de notre sport. Des évolutions qui imposent leurs conditions et transforment le supporter passionné en vulgaire consommateur obéissant. Savoir se faire entendre lorsque notre passion est mise en danger, il convient que chacun d’entre nous en prenne conscience et garde un œil critique sur les transformations engagées dans notre sport. Ne pas être dociles et savoir protéger ce qui nous fait vibrer. Dans notre soutien, le RK94 est acteur et non spectateur, il nous appartient donc de garder ce même état d’esprit lorsque certaines évolutions vont à l’encontre de notre vision du football. Contester n’est pas seulement un droit que nous possédons, c’est aussi un devoir que nous devons cultiver.

Un groupe impliqué dans la vie de la cité

Notre amour à Grenoble, nos valeurs basées sur la solidarité, ne s’arrêtent pas aux portes du stade. La vie du groupe est une affaire de tous les jours, et le match constitue l’aboutissement d’une semaine passée ensemble. Puisque la vie du RK ne doit pas se limiter au stade, cela sous-entend une implication dans une échelle plus large, celle de la ville. Les liens entre le RK et la cité ne se limitent pas à encourager le club, mais s’entretiennent en permanence. Dans cette optique, le groupe a par exemple profité de son influence au stade pour organiser une collecte de vêtement au profit d’une association caritative locale (voir l'article sur la collecte de vêtement). Ce genre de mobilisation est révélateur de notre volonté d’inscrire le Red Kaos 94 dans la vie sociale de la ville. Nous sommes tous Grenoblois et si au stade nous défendons l’image de Grenoble, il nous parait logique ensuite de s’investir, très modestement, en faveur de sa population. Le petit groupe que nous sommes, ne peut bien entendu rien réaliser de très grande envergure. Mais il ne tient qu’à notre motivation de faire évoluer les choses, et d’accentuer son engagement Grenoblois.
Développer la dimension sociale du groupe, défendre nos valeurs d’autogestion, affirmer notre antiracisme par un engagement local efficace (manifestations, comités d’actions), tout cela démontre bien que le groupe ne se limite pas à la vie en tribune, mais que celle-ci doit déteindre sur la vie locale Grenobloise. Nos valeurs ne sont pas valables qu’au stade et correspondent à un mode de vie que nous essayons de transmettre.

Une seule conviction : Ultra Grenoblois !
Afin de supporter Grenoble d’une façon encore plus forte, le groupe tente donc de développer la mentalité ultra’ dans les gradins du stade. Notre mentalité repose sur les valeurs exprimées au dessus et appartient aux gens qui s’y intéressent et veulent la faire grandir. Cette mentalité ultra’ grenobloise doit savoir mûrir, se défendre lorsqu’elle est attaquée, rester sans concessions et singulière. Les motifs de satisfactions, à première vue, peuvent apparaître convenables, puisque partis de rien en 1994, le groupe occupe désormais une place incontournable dans le paysage du football Grenoblois et commence à voir les premiers fruits de son militantisme éclore. Cependant, il convient aussi de souligner le fait que tout reste très fragile, et que la route est encore longue avant de voir un Red Kaos à la hauteur de ses ambitions. En effet, le groupe est encore petit. Si les sympathisants sont toujours plus nombreux, leur investissement pour le RK94 est encore trop faible, et la tribune repose trop sur un petit noyau d’irréductibles qui font le travail pour les autres.

Nous encourageons donc chaque personne sensible à nos valeurs, et soucieuse de l’ambiance au stade, à venir rejoindre nos rangs et aider le groupe dans son envie de voir une grande curva ultra’ pour Grenoble. Nous encourageons chaque fidèle bleu et blanc à être en contact avec le groupe, à venir échanger avec nous, proposer sa motivation, et à prendre contact pour faire partie de notre grande famille. Il ne tient qu’a nous de participer au développement de la tribune. N’oublions pas que rien ne tombe du ciel, et que tout s’obtient à force de travail.

Le chemin vers les sommets sera long, mais cette aventure est passionnante.
Mentalité Ultra' : Maturité - Solidarité - Fierté

Il est aussi dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu’il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu’il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu’il n’aie pas le temps pour la rébellion. (Aristode - philosophe grec)
Avatar de l’utilisateur
Ptit_Nico
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 987
Inscription: 04 Mar 2004 13:34
Localisation: Jeune Garde RK*94
Abonné: Oui
Tribune: Ouest

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede Ptit_Nico » 11 Juin 2012 22:59

Reportage sur Gilles Constantinian : http://www.youtube.com/watch?v=GMaYE3ZKR_w
Mentalité Ultra' : Maturité - Solidarité - Fierté

Il est aussi dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu’il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu’il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu’il n’aie pas le temps pour la rébellion. (Aristode - philosophe grec)
Avatar de l’utilisateur
Ptit_Nico
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 987
Inscription: 04 Mar 2004 13:34
Localisation: Jeune Garde RK*94
Abonné: Oui
Tribune: Ouest

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede doomy » 28 Oct 2014 11:04

Salut,
Est ce que quelqu'un aurait l'effectif de la dernière saison de l'OGI svp ?
merci, A+
Avatar de l’utilisateur
doomy
◊ Non connecté ◊
Jean-Marc Branger
 
Messages: 1036
Inscription: 15 Oct 2003 10:08
Localisation: SJM

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede ojeda » 28 Oct 2014 11:29

                                                                                                                            

SAISON 1996/1997
  
     
18e NATIONAL groupe B
  
     
GENTY
  
     
FONTI
  
     

  
     

  
     
COLACCICO
  
     
LUIS FERRER
  
     
DURY
  
     
DJEBBOUR
  
     
DUMAT
  
     
O.SBAIZ
  
     
J.MILLET
  
     
ST.GARCIA
  
     
K.CHERRAD
  
     
SARAGAGLIA
  
     
F.NEGRO
  
     
RASPAIL
  
     
BOUNOUARA
  
     
BARDIN
  
     
C.DUMOLIN
  
     
M.OJEDA
  
     
OSSEY
  
     

  
     
TCHOMOGO
  
     
MAGNAN
  
     
K.TAFER
Alejandro Alberto Martin "Porteño" Ojeda Cevey, lejos por la distancia y contento de lo estar.

http://www.chacaritanet.com.ar/
Avatar de l’utilisateur
ojeda
◊ Non connecté ◊
Administrateur
 
Messages: 2067
Inscription: 15 Oct 2003 00:26
Localisation: Ici plus qu'ailleurs.

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede doomy » 29 Oct 2014 10:14

Merci bcp !

Checke tes MP stp ;-)

A+
Avatar de l’utilisateur
doomy
◊ Non connecté ◊
Jean-Marc Branger
 
Messages: 1036
Inscription: 15 Oct 2003 10:08
Localisation: SJM

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede burpssss » 30 Oct 2014 00:43

ok Brice était dans le groupe.
Il faut être toujours ivre Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps [..] Il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Baudelaire
Avatar de l’utilisateur
burpssss
◊ Non connecté ◊
Paolo Sergio
 
Messages: 2034
Inscription: 17 Oct 2003 14:21
Localisation: Déchiré dans le caniveau !!!!

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede Ntzz » 13 Fév 2017 01:36

OGI Grenoble 1995 : Petite vidéo d'un Grand-Pont aux petits Oignons, en un contre un...
https://www.youtube.com/watch?v=iPVr8jIwYg4

Ne me demandez pas le nom du joueur par contre! Si les plus anciens savent?

Avatar de l’utilisateur
Ntzz
◊ Non connecté ◊
Cyrille Courtin
 
Messages: 465
Inscription: 03 Aoû 2010 18:09
Abonné: Non
Tribune: ça dépend

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede Ntzz » 13 Fév 2017 15:19

Nouvelle pépite, toujours dans la même lignée OGI 95.
Un but d'anthologie des plus de 30 mètres...
https://youtu.be/nPgyuTbSrPw
Avatar de l’utilisateur
Ntzz
◊ Non connecté ◊
Cyrille Courtin
 
Messages: 465
Inscription: 03 Aoû 2010 18:09
Abonné: Non
Tribune: ça dépend

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede ojeda » 13 Fév 2017 16:24

Le petit pont, c'est Philippe Godoy. Pour le but de 30 mètres, je dirais Bouhazama ?
Alejandro Alberto Martin "Porteño" Ojeda Cevey, lejos por la distancia y contento de lo estar.

http://www.chacaritanet.com.ar/
Avatar de l’utilisateur
ojeda
◊ Non connecté ◊
Administrateur
 
Messages: 2067
Inscription: 15 Oct 2003 00:26
Localisation: Ici plus qu'ailleurs.

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede patgf » 13 Fév 2017 20:17

ojeda a écrit:Le petit pont, c'est Philippe Godoy. Pour le but de 30 mètres, je dirais Bouhazama ?


Bouhazama n'a pas inscrit de but lors des saisons 94-95 et 95-96.

Ça n'est donc pas lui.

Ceux qui ont marqué au cours de ces saisons et qui étaient "chevelus" étaient Villa qui jouait en défense centrale et Constantinian qui jouait plutôt en pointe.

Le buteur a le N°8 qui ne correspondrait ni à l'un ni à l'autre mais on voit sur les images le N°9 qui semble bien petit pour être Constantinian (on dirait Géraldès).

Il se peut donc (et je pense qu'il y a de grandes chances) que le N°8 qui marque ce but soit Constantinian, à moins qu'un joueur comme Davico se soit laissé pousser les cheveux à cette période mais je n'en ai pas le souvenir.
patgf
◊ Non connecté ◊
Raphael Camacho
 
Messages: 5131
Inscription: 08 Mai 2007 22:04
Abonné: Oui
Tribune: Latérale Nord

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede ojeda » 13 Fév 2017 23:02

Constantinian est dans la surface sur le but (numéro 10). On voit aussi Dumolin (numéro 7, ce qui prouve que la saison n'est pas 94-95, car il jouait à Laval). Davico n'a à ma connaissance jamais porté le 8 ni joué aussi haut à Grenoble. Le 9, c'est tout simplement Godoy je pense.
Alejandro Alberto Martin "Porteño" Ojeda Cevey, lejos por la distancia y contento de lo estar.

http://www.chacaritanet.com.ar/
Avatar de l’utilisateur
ojeda
◊ Non connecté ◊
Administrateur
 
Messages: 2067
Inscription: 15 Oct 2003 00:26
Localisation: Ici plus qu'ailleurs.

Re: Olympique Grenoble Isère : 1993 - 1997.

Nouveau messagede Ntzz » 31 Oct 2017 00:27

Il s'agit de Douadi Bounouara, le buteur #8 de cette vidéo contre l'Olympique d'Ajaccio en National 3. Confirmé par le principal intéressé dans les commentaires de celle-ci! https://www.youtube.com/watch?v=nPgyuTbSrPw
Avatar de l’utilisateur
Ntzz
◊ Non connecté ◊
Cyrille Courtin
 
Messages: 465
Inscription: 03 Aoû 2010 18:09
Abonné: Non
Tribune: ça dépend


Retourner vers Historique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité