Chroniques de comptoir

Discussions sur tout et n'importe quoi en dehors du sport. La Game Zone est ici.

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede forzagrenoble » 14 Fév 2011 22:38

Rappel du principe fondateur de ces chroniques ;)

"Le surréalisme est un mouvement artistique qu'André Breton définit dans le premier Manifeste du Surréalisme comme un « automatisme psychique pur, par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale [...] Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d'associations négligées jusqu'à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie  . »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Surr%C3%A9alisme
Je savais bien bébé que c'était pas simple que j'étais couard c'est vrai et plein d'absinthe qu'il était tard je sais quand vint ta plainte mais qu'à moi comparée t'étais une sainte je savais bien bébé que t'étais trop belle lorsque tu t'effeuillais dans la nuit pale-Biolay
Avatar de l’utilisateur
forzagrenoble
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 15423
Inscription: 14 Oct 2003 20:26
Localisation: Et les yeux vers l'ouest toujours être ailleurs ...

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede yakafaucon » 15 Fév 2011 08:28

c'est sur .. la Kro nique les neurones ....
1 2 3  

www.gf38.fr
Avatar de l’utilisateur
yakafaucon
◊ Non connecté ◊
Gregory Wimbée
 
Messages: 9491
Inscription: 21 Nov 2003 11:23
Localisation: Saint Marcellin
Abonné: Oui
Tribune: Centrale Nord

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede burpssss » 19 Fév 2011 03:24


J'emprunte les chroniques de forz' ;)

Le postulat : 3 hommes et un cul fin. Enfin 2 filles, 25 ans disons, vaguement intéressées, l'oui dressée, surtout 1 , accompagnées d'un beauf mais qui et beauf, vague impression ?
La jolie brune demande vaguement un clope, en roule un en plus, accepte un verre sans pour autant que ce soit un passage obligé, échange de service,
rien de plus. je me remémorre des phrases entendues "vos histoires de foot, là". Elle se rétracte n'a quand même pas attendu 1 heure pour quéménder une clope, qui (il en faut toujours un ;) ) , quoi (question universelle 1000 fois débattue )  a fait foirer le coup, le FBI enquête :rasta: A minima, on doit prendre acte, lui prendre sa petite bouche ou la démonter en toute cordialité, si affinités :rasta: question éternelles même si je pense qu'il y a une dualité jour/nuit, une histoire de confiance "médiatico-religieuse" ? :rasta:
Il faut être toujours ivre Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps [..] Il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Baudelaire
Avatar de l’utilisateur
burpssss
◊ Non connecté ◊
Paolo Sergio
 
Messages: 2034
Inscription: 17 Oct 2003 14:21
Localisation: Déchiré dans le caniveau !!!!

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede The last living soul » 19 Fév 2011 16:37

burpssss a écrit:je me remémorre des phrases entendues "vos histoires de foot, là".


N'avait elle pas entendu de la part des 3 protagonistes, qu'ils faisaient partie intégrante du GF, bière à la main, cigarillos aux lèvres?

Elle se rétracte n'a quand même pas attendu 1 heure pour quéménder une clope, qui (il en faut toujours un ;) )


Pourquoi être si restrictif? Ne pouvait elle pas simplement désirer la pluri-finalité amoureuse du soir?

, quoi (question universelle 1000 fois débattue )  a fait foirer le coup, le FBI enquête :rasta:


Ne cherchait elle pas simplement à combler un manque, un vide, que bon nombre de nos concitoyennes ont?


Beaucoup de questions soulevées, aucunes réponses à ramener avec soi... Une chose est pourtant bien réelle. 3 gonzs, bien houblonnés, parlant de foot, c'est quand même moins désirable que coke et champagne... Surtout si, en plus, 66% du panel masculin décrit précédemment est dégarnis et a un bonnet vissé sur la tête.

Ma chère petite Charlotte (je l'appelerai ainsi), ces 3 zouaves t'ont tancés, raillés, mais ne leur en veut pas... Leur plus belle conquête se meurt, sans ne rien pouvoir y faire...
"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité."
Avatar de l’utilisateur
The last living soul
◊ Non connecté ◊
Nicolas Ardouin
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2010 14:16
Abonné: Non

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede personne » 19 Fév 2011 16:56

Bien fait de partir c'est ça ?

Je reste sur la phrase de l'approche au bar : ce n'est pas si facile de ne savoir penser qu'avec sa qu****.

Le haut de la pyramide n'a pas la classe de l'electron libre.
personne
◊ Non connecté ◊
Jacques Alaixys Romao
 
Messages: 4857
Inscription: 14 Aoû 2007 16:03
Abonné: Oui

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede burpssss » 19 Fév 2011 18:00

Un last living des grands soirs en transe devant des jeunes files en Quescha c'est à voir :clap:

Après reflexion, la petite brune douce et sympathique, oui Charlotte The Harlot :D  c'est vraiment du gachis que nul ne l'honorasse, prisacte, tant elle était aux aguets depuis un bon moment  :beer:

Peut être théoriser sur les filles qui trainent avec des gars souvent par "respect" pour les mecs même si c'est juste un pote, les filles n'osent pas se lacher, le gars ayant aussi le rôle du berger :rasta: Toujours sortir entre couilles ou entre techas ça lève les ambiguïtés ;)
Il faut être toujours ivre Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps [..] Il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Baudelaire
Avatar de l’utilisateur
burpssss
◊ Non connecté ◊
Paolo Sergio
 
Messages: 2034
Inscription: 17 Oct 2003 14:21
Localisation: Déchiré dans le caniveau !!!!

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede ojeda » 20 Fév 2011 20:54

Je pense qu'elle avait ses règles...
Alejandro Alberto Martin "Porteño" Ojeda Cevey, lejos por la distancia y contento de lo estar.

http://www.chacaritanet.com.ar/
Avatar de l’utilisateur
ojeda
◊ Non connecté ◊
Administrateur
 
Messages: 2067
Inscription: 15 Oct 2003 00:26
Localisation: Ici plus qu'ailleurs.

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede burpssss » 20 Fév 2011 21:03

En tout cas, Elle n'a pas vu le LOU ! :beer:
Il faut être toujours ivre Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps [..] Il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Baudelaire
Avatar de l’utilisateur
burpssss
◊ Non connecté ◊
Paolo Sergio
 
Messages: 2034
Inscription: 17 Oct 2003 14:21
Localisation: Déchiré dans le caniveau !!!!

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede forzagrenoble » 26 Fév 2011 02:57


J'ai lui écrit un pamphlet , après qu'elle m'ai écrit ce qu'était sa vie désomais,
je lui ai dis ce qu'était la mienne. Cetainement de façon à la fois littéraire mais aussi abrupte en filigramme, sans pincette, mélange de douceur et d'apreté.
Je me demande si mes aspirations, mes sensations ne la blesserait pas ou si elle les avait deviné.
J'ai tant deviné, tant pressenti autrefois, il doit en être de même pour elle.
Un autre vie a débuté.
La tentation de revenir en arrière est toujours présente.
Revient-on sur ses pas.
Des âmes déterminé non. Un décision ne se remet jamais en question.
Sauf en amou,r pour nous, les veules, les laches , nous les humains, les hyperémotifs ; en fonction des conjonctions.
On ne sait rarement dire non à un instant fugace de bonheur.
Sauf si une autre destin s'y substitue.
Je savais bien bébé que c'était pas simple que j'étais couard c'est vrai et plein d'absinthe qu'il était tard je sais quand vint ta plainte mais qu'à moi comparée t'étais une sainte je savais bien bébé que t'étais trop belle lorsque tu t'effeuillais dans la nuit pale-Biolay
Avatar de l’utilisateur
forzagrenoble
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 15423
Inscription: 14 Oct 2003 20:26
Localisation: Et les yeux vers l'ouest toujours être ailleurs ...

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede personne » 26 Fév 2011 03:01

en réaction au post d'howard hughes dans la zone sup, j'ai envie de déclarer ce soir qu'à grenoble, les buts valent plus chers que les putes.

ça ne fait absolument pas avancer le débat.
personne
◊ Non connecté ◊
Jacques Alaixys Romao
 
Messages: 4857
Inscription: 14 Aoû 2007 16:03
Abonné: Oui

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede Zazaii » 26 Fév 2011 04:41

Sur qu'en qualité de passe à Grenoble, y a bien meilleur que le Gf....
Pour vivre il faut risquer

yakafaucon a écrit:Putain mais vis le foot, le club,  le GF38 avec envie, avec délectation,   sans retenue et laisse tomber tes lectures de foot et tes stats tu seras parfois déçu parfois heureux  mais putain crois y comme la plupart d'entre nous et tu verras que tu vas kiffer.
Avatar de l’utilisateur
Zazaii
◊ Non connecté ◊
Jean-Marc Branger
 
Messages: 1075
Inscription: 22 Nov 2007 13:50
Localisation: 20.000 lieux de la mer
Abonné: Oui
Tribune: Ouest

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede forzagrenoble » 01 Mar 2011 00:56

A 2 jours de la commémoration des 20 ans de la mort de Gainsbourg, je me décide d'écouter quelques titres d'un de ses albums majeurs "l'homme àtête de chou"


et on tombe sur des chansons hallucinantes :clap: comme "variation sur  Marilou" entre autres :
http://www.youtube.com/watch?v=4W6Wlaiu20Q
Je savais bien bébé que c'était pas simple que j'étais couard c'est vrai et plein d'absinthe qu'il était tard je sais quand vint ta plainte mais qu'à moi comparée t'étais une sainte je savais bien bébé que t'étais trop belle lorsque tu t'effeuillais dans la nuit pale-Biolay
Avatar de l’utilisateur
forzagrenoble
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 15423
Inscription: 14 Oct 2003 20:26
Localisation: Et les yeux vers l'ouest toujours être ailleurs ...

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede forzagrenoble » 02 Mar 2011 17:16


En ce moment je trouve qu'il y au n climat pesant dans ce pays.

j'ai du mal à percevoir si c'est l'effet "4 ans de Sarkosyzisme" changement de mentalité, la crise, la socièté française qui vieillit ou tout simplement les changements de moyen de communication (Internet laisse filtrer l'information)

Christian Lacroix. Bon il se lache dit un propros médiocre sur "les nègres" (sic) digne d'un type médiocre d'un certain point de vu comme on en croise tant, du bourgeois de son âge qu'il est, avec une vision coloniale, es tics langagirs. Bref , il y a eu un relachement à ce niveau, il y a quelques années, il ne se serait pas laché de la même façon ou le battage médiatique aurait été moins ample, tout simplement parce que les chaine d'information n'existaient pas.

Galliano. je n'ai pas trop suivi l'affaire, disons que c'est du même acabit, sauf qu'avec la nouvelle technologie il se fait chopper sur des propos antisémites prononcés, plein de coke. Enfin ça résume quand même le fond de sa pensée. Le sujet est sensible, ensuite est-ce que Dior ne voulait pas se séparer de l'encombrant et se sert de l'affaire pour virer son couturier star.

L'affaire Céline. Bizarre que le débat se pose. On connait ses écrits, sa qualité de plume est reconnue, se pose juste la question de savoir sin on peut apprécier un auteur "fachos". Disons que c'est l'ouverture, un retour à l'ordre moral des années 30-40. Finalement ses écrits, sa pensée revienne sur le tapis, il aura des lecteurs.
L'affaire du syndicaliste CGT qui se présente sur une liste FN idem. Ambivalence.

Sinon je perçois, enfin je , disons que c'est une idée developpée dans pas mal de médias, une droitisation de la socièté, un brouillage des cartes. Bientôt il ne m'étonnerai pas que l'on revoit fleurir les théories ou un revival Drieu La Rochelle "socialiste fachiste" ou ce genre de pensée merdique. (pour récupérer l'étudiant de "droite" un peu intello)

Est-ce le pouvoir en place qui brouille les cartes ? (Sarko, Hortefeux, Besson voir Copé ces sinistres personnages) Chasser sur le terrain de Le Pen, Marine de son prénom parce que le discours doit être approprié à ce nouveau visage ? Car c'est un peu l'idée que veut nous faire gobber le gouvernement "'on aime ce pays, on est "social" mais d'un autre côté on expulse, on rase des camps de roms, etc sous l'autel des même préceptes." Retour en 1939 et sa pensée nauséabonde ?

En attendant le retour au fond du problème qui nous tourmente tous : l'amour, le sexe, l'égo, la pensée libertaire et libertien avec pour maître d'oeuvre, le grand, l'unique, le ténébreux forzagrenoble ! :D
Je savais bien bébé que c'était pas simple que j'étais couard c'est vrai et plein d'absinthe qu'il était tard je sais quand vint ta plainte mais qu'à moi comparée t'étais une sainte je savais bien bébé que t'étais trop belle lorsque tu t'effeuillais dans la nuit pale-Biolay
Avatar de l’utilisateur
forzagrenoble
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 15423
Inscription: 14 Oct 2003 20:26
Localisation: Et les yeux vers l'ouest toujours être ailleurs ...

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede forzagrenoble » 16 Mar 2011 23:18

http://www.europe1.fr/France/Les-femmes ... es-456791/

Mon commentaire : je trouve que cela fait un peu "j'ai un cadre légal,je mets en oeuvre ma vie":rasta:  Cela m'inspire un peu la gestion d'une normalité finalement, j'ai un mari, je ne me souci pas de savoir si c'est le bon, je sais fatalement même que ce n'est pas le bon, je suis dans la moyenne avec mes 2 mômes , je me fais en me faisant démonter de temps en temps. Ce n'est pas l'aspect féminin ou masculin de la chose c'est le manque d'improbalbilité et la gestion pragmatique du sentiment (je ne tombe pas amoureux(se ) ) qui m'ennuie. Comparativment j'ia réussit ma vie par raport aux copines qui se sont posées plus de questions ou payent "socialement" une forme de liberté plus ou moins assumées.

On est dans une socièté "qui gère" tout  et ça m'emmerde royalement :rasta:
Dernière édition par forzagrenoble le 16 Mar 2011 23:23, édité 1 fois.
Je savais bien bébé que c'était pas simple que j'étais couard c'est vrai et plein d'absinthe qu'il était tard je sais quand vint ta plainte mais qu'à moi comparée t'étais une sainte je savais bien bébé que t'étais trop belle lorsque tu t'effeuillais dans la nuit pale-Biolay
Avatar de l’utilisateur
forzagrenoble
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 15423
Inscription: 14 Oct 2003 20:26
Localisation: Et les yeux vers l'ouest toujours être ailleurs ...

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede personne » 16 Mar 2011 23:22

pas mieux.

et pas surpris.
personne
◊ Non connecté ◊
Jacques Alaixys Romao
 
Messages: 4857
Inscription: 14 Aoû 2007 16:03
Abonné: Oui

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede forzagrenoble » 16 Mar 2011 23:35


C'est assez bizarre parce que je connaissais des gens qui avez ce principe : je trompe avec quelqu'un qui est en couple. Le célibat est un danger.
Ce qui me surprend c'est que plus de "couac" ne sont pas évoqués. Que de nouveaux couples se forment par exemple.
C'est peut être lié au niveau plus ou moins élevé professionnellement des gens qui fréquentent ces sites qui leur confère une forme de gestion pragmatique de leurs sentiments (formation scolaire des grandes écoles qui exclu le sentiment etc.).
C'est plus les gens dont le couples part en sucettes qui risquent d'être confronté à une plus grande émotivité donc à un bug. Dans ce cas là il chercheraient du réconfort ailleurs que sur un site de "baise".
En fait c'est plus la "notion" d'accomplissement et de normalité qui m'interpèle. A la fois la démarche semble plus libre en apparence et d'un aute côté elle s'inscrit dans une vision réactionnaire (historiquement voir culturellement, les couples "bourgeois" se trompent ont des amants ou maitresses mais restent ensemble)
Je savais bien bébé que c'était pas simple que j'étais couard c'est vrai et plein d'absinthe qu'il était tard je sais quand vint ta plainte mais qu'à moi comparée t'étais une sainte je savais bien bébé que t'étais trop belle lorsque tu t'effeuillais dans la nuit pale-Biolay
Avatar de l’utilisateur
forzagrenoble
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 15423
Inscription: 14 Oct 2003 20:26
Localisation: Et les yeux vers l'ouest toujours être ailleurs ...

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede burpssss » 05 Mai 2011 23:30

burpssss a écrit:


Le postulat : 3 hommes et un cul fin. Enfin 2 filles, 25 ans disons, vaguement intéressées, l'oui dressée, surtout 1 , accompagnées d'un beauf mais qui et beauf, vague impression ?


Le pitcsh foot, bière, 3 gars et 2 tepus, un garde du corps écervelé (qui en fait doit faire l'ESC si vous sivez la logique suivante :D).

bon c'est drôle j'ai revu les 2 "tepus" il y a une semaine, de jours (19 heures :D) on va dire. Elles faisaient plus vieilles (genre 5-6 ans de plus sur les estimations) et beaucoup plus sérieuses Pas l'étudiante ou autre, gentillette, la femme en devenir de 30-31 ans ! je commence à borner dans la trentaine, "femme"=mère ou "homme"=père sinon il manque un élément qui ramène à l'adulescence ? Mais on peut faire sans cela dit. Difficile de s'accomplir dans tous les "domaines" c'est aussi une question de choix inconscients.
Enfin, La blonde matait bien, la brune avait un côté vachement plus active women.

C'est un côté assez intéressant du "facteur humain". Selon les périodes ,on a l'impression que les gens évoluent ou endossent un rôle ou alors on les croise dans un moment qui donne une certaine impression (qui peut aller du "il est moche son mec" alors que le gonze s'avérera plutôt classe plus tard) puis 3 mois plus tard dans une posture différente, c'est vachement castrateur (tout à coup l'entourage, la perception d'une personne ne semble pas nous correspondre)  dans des perspectives de séduction parfois l'aspect "environnement" d'un personne (reflexion générale) :rasta:  Dans notre petite vie de provinciale merdique c'est quelques chose d'assez frappant cette faculté que l'on a tous de se muter en clodos ou banquier du jour au lendemain ou en 2-3 mois :beer:
Il faut être toujours ivre Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps [..] Il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Baudelaire
Avatar de l’utilisateur
burpssss
◊ Non connecté ◊
Paolo Sergio
 
Messages: 2034
Inscription: 17 Oct 2003 14:21
Localisation: Déchiré dans le caniveau !!!!

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede forzagrenoble » 12 Mai 2011 22:34



Boire 5-6 litres de bière par semaine, ou est-ce que ca va nous conduire.
Malade à 55-60 ans, content où regretant la vie que l'on a mené si l'on a , ou pas, baisé, festoyé, aimé, humanisé, égocentré, pleuré suffisamment pour penser avoir vécu suffisamment. Accessoirement donner la vie, du foutre fécond :rasta: .
Contempler cette socièté qui nous échappe partiellement parfois, ni trop in, ni trop has been parfois intemporel tantôt céleste capable d'attiser le regard d'une "jeune fille".
J'ai trouvé très belle cette phrase d'Isild Lop Besco, à mettre en pratique , on s'y attache mais le fait-on vraiment, on vit dans une ville trop petite, un monde trop concentrique. Peu de libertaire, peu de pensée, peu de rencontres permettant de s'élever au dessus de nos culs ;) . Juste le néant.
"... pendant ce temps-là , l'obsession des objets, des vêtements, des apparences, suit son cours parallèle et la consommation nous rend amnésique. On oublie d'aimer, de perdre son temps, de vivre pour soi et les autres. On oublie qu'on va mourir".

Ce qui est frappant c'est que cette philosophie de vie, que j'ai lu hier m'est revenue, je reprends le journal où elle figure, elle est circulaire par rapport à mon pensée initiale.

Je savais bien bébé que c'était pas simple que j'étais couard c'est vrai et plein d'absinthe qu'il était tard je sais quand vint ta plainte mais qu'à moi comparée t'étais une sainte je savais bien bébé que t'étais trop belle lorsque tu t'effeuillais dans la nuit pale-Biolay
Avatar de l’utilisateur
forzagrenoble
◊ Non connecté ◊
Modérateur
 
Messages: 15423
Inscription: 14 Oct 2003 20:26
Localisation: Et les yeux vers l'ouest toujours être ailleurs ...

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede Dadoo » 13 Mai 2011 00:50

"Etrange époque, où il est plus facile de désintégrer l'atome que de vaincre un préjugé"
Albert Einstein

Mais puisque je te dis que la vie est une illusion...
"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c’est bien plus important que ça."
Bill Shankly
Avatar de l’utilisateur
Dadoo
◊ Non connecté ◊
Frédéric Guéguen
 
Messages: 1552
Inscription: 23 Jan 2007 01:31
Abonné: Oui
Tribune: Est

Re: Chroniques de comptoir

Nouveau messagede burpssss » 31 Mai 2011 15:11

La phrase du jour "on prend un concombre comme sex toy" ? :rasta:
Il faut être toujours ivre Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps [..] Il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Baudelaire
Avatar de l’utilisateur
burpssss
◊ Non connecté ◊
Paolo Sergio
 
Messages: 2034
Inscription: 17 Oct 2003 14:21
Localisation: Déchiré dans le caniveau !!!!

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum de l'Echange

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités